Je demande pardon/excuse pour tant de retard dans le compte-rendu de notre journée conviviale du 23 mars. voila qui est fait.

Imagine une début de matinée grise avec une petite pluie tenace, capricieuse, de quoi décourager plus d’un.
« Cela commence bien », se dit-on . Pourvu que ça ne dure !DSCN2941
Le coeur plein d’espoir, on prend la route, après un rapide coup d’oeil aux quatre points cardinaux. Dans ces cas-là, la méthode Coué (kwé la fé lé ga) est notre seul rempart. Certains sont venus du sud (Annie Rochard), d’autres de la Plaine des Palmistes (Eliane et Henri Clerville). Quel plaisir de vous revoir, dans le paysage !

Ca fait du bien d’arriDSCN2946ver dans ce petit coin magique si près de la ville et pourtant si « loin ». La pluie nous taquine un peu, mais on a pris notre parti: « on fera avec » et puis  il fait beau quand même farmbrazil.com.br.
Une bonne promenade guidée par Patrice (DIJOUX), natif du lieu, nous met en appétit . Quelques arbres déracinés par Béjisa traînent encore dans les rochers et nous rappellent que, même blotti entre deux remparts, La Koline n’est pas à l’abri des cyclones.Notre guide nous parle des premiers habitants du coin, de ceux qui ont planté les premiers filaos et autres arbres fruitiers ; de l’arrivée de
l’électricité en 1989 ; de la vie lontan par ici. Ces mille et unes histoires de gens simples vivant dans un milieu tranquille nous intéressent au plus haut point. Nous profitons pour admirer le paysage. les galets sont toujours là, rondes, magnifiques, traîtres aussi, quand « on baisse la garde » au passage d’un gué. Les jomblons ne croûlent pas sous les fruits cette année, les songes noirs tâtent l’eau, en file indienne.

DSCN2944

DSCN2943Nous avons bien aimé ces sculptures postés ici et là, comme des sentinelles impassibles. Nous avons vu un coin de ciel bleu s’élargir dans la fraîcheur matinale et puis l’horizon se verrouiller pour libérer drue, une pluie battante. Inutile de dire que le retour s’est passé à grandes enjambées.

Voici le Kase et l’animation habituelle. Les échanges, le tour de table sous l’oeil d’une caméra tenue par une équipe de trois étudiants venus de l’ILOI intéressés par notre association.
Après le bon repas partagé, notre guide Patrice nous a présenté un diaporama intéressant sur l’histoire du Bas de La Rivière. Puis Pierre Coupiac a enchaîné avec l’initiation au bridge.

La bonne humeur était au rendez-vous.

Grand merci à tout ce petit monde…à toi aussi lecteur/trice.