Pour toute question supplémentaire, utilisez les commentaires ou la page Contact, nous vous répondrons dans les meilleurs délais.

Questions d’ordre général

Qu’est-ce qu’un SEL ?
Un système d’échange local est un groupe de personnes qui pratiquent l’échange multilatéral de biens, de savoirs et de services. Plus d’infos dans la rubrique Edito.

A quoi ça sert ?
A sortir du tout argent comme seul moyen de communication et d’échange entre les humains, à valoriser ses savoirs et compétences, à privilégier le lien plutôt que le bien, à se sentir utile, à acquérir des biens, services et savoirs inaccessibles autrement, à rencontrer des personnes qui partagent des valeurs similaires… Voir l’Edito pour plus d’infos.

Qu’est-ce que le Grain de Sel ?
Le Grain de Sel (G.S.) est notre « monnaie » symbolique d’échange au sein du SEL. Une heure de service ou d’une connaissance transmise équivaut à 60 Grains de sel.

Comment échange-t-on dans un SEL ?
Pierre emprunte une tondeuse à Laure, Laure va demander 5 pots de confiture à Marie, qui prendra un cours d’informatique avec Pierre, etc… Les échanges sont notés sur une feuille d’échanges ou un coupon puis l’info est envoyée à la gestion informatisée, chargée de tenir les comptes en Grains de sel à jour.

A propos de l’association

Comment adhérer ?
Vous pouvez adhérer en ligne dans la rubrique Adhésion ou par courrier (le bulletin d’adhésion à imprimer est disponible dans cette même rubrique) et surtout prendre contact avec le chargé d’accueil de votre ville ou de votre région, ou à défaut contacter un chargé d’accueil ou responsable de zone par téléphone.

Combien ça coûte ?
L’adhésion coûte 10€ par personne (15€ pour un foyer) afin de couvrir les frais (assurance, photocopies, etc) de l’association.

Comment fonctionne l’association ?
L’association compte sur une participation active de ses membres en les incitant à prendre part aux diverses équipes (le CA, le bureau, les chargés d’accueil, les équipes d’animation, la gestion informatisée, l’équipe du site internet…) qui collaborent pour un fonctionnement optimal. Mais il y a aussi d’autres tâches tout aussi indispensables : accueillir une réunion ou un regroupement chez vous, faire des photocopies, mettre la gazette à disposition des adhérents non connectés à internet, etc…

Questions pratiques

Que puis-je offrir ?
Ce que vous voulez, sous couvert que ce ne soit pas contraire à la loi ou à l’éthique de REUNiSEL. Si vous ne savez pas exactement ce que vous pourriez apporter au SEL, un chargé d’accueil – ou n’importe quel membre du SEL avec qui vous aurez sympathisé – fera le point avec vous pour déterminer vos savoirs et compétences.

Comment évaluer un échange ?
1H = 60 Grains de Sel, quel que soit le service : 1H de repassage = 1H de jardinage = 1H de cours de piano, etc… Pour les objets, le montant est laissé à la libre évaluation des protagonistes.

Comment évaluer la valeur d’un objet offert au SEL ?
La valeur de l’échange est débattue librement entre les deux partenaires de l’échange. Pour vous aider, sachez que certains considèrent que 1€ équivaut à 4 GS.

Est-ce légal ? N’est-ce pas du travail au noir ?
Les services rendus au sein d’un SEL ne doivent pas ressembler à une embauche camouflée (travail assujetti), doivent être d’importance modeste et non répétitifs au risque de se voir refusés par la gestion informatisée. Il s’agit de « coups de main » et services ponctuels. Par ailleurs, si Elise bénéficie d’un massage dans le cadre du SEL, c’est aussi parce qu’elle n’aurait pas eu les moyens de se l’offrir dans le système classique, nous ne sommes donc pas dans le cadre de la concurrence.

Et si un adhérent recherche une femme de ménage ou un jardinier, peut-il s’adresser au SEL ?
Non car il s’agit alors d’une offre d’emploi à proposer à l’ANPE… Il ne peut s’agir au sein d’un SEL que d’une demande ponctuelle, de faible importance et de courte durée. Si ce n’est pas le cas, la « gestion informatisée » et le « responsable de la gazette » pourra mettre son véto à la diffusion de la demande ou de l’offre.

Peut-on profiter du système ?
En entrant dans l’association, vous vous engagez moralement à maintenir votre compte en Grains de sel en équilibre, et à le positiver dans le cas où vous quitteriez l’association. Il n’est pas dans l’esprit du SEL de « profiter » des autres et les comptes en Grains de sel sont d’ailleurs plafonnés en négatif à -500GS pour éviter ce type de dérive. De toute façon, un SEL est avant tout un réseau social ou l’amitié et la solidarité sont de mise, il n’est alors pas vraiment possible de profiter sans rien donner en retour !

Ne peut-on pas « se faire avoir » lors d’un échange par un autre adhérent du SEL ?
Dès l’adhésion, le nouveau membre doit signer un code d’éthique : « la charte du SEL » où il s’engage à avoir un comportement exemplaire au sein du SEL. A défaut, il pourra être amené à s’expliquer et à prouver sa bonne foi. Si la faute est avérée, il peut même être radié du SEL.

Peut-on échanger des services ou savoirs avec des membres d’autres zones de REUNiSEL ?
En théorie oui. Dans la réalité c’est plus compliqué… Car la distance est un handicap pour se rendre service ou suivre des cours. D’où l’intérêt pour le SEL de jouer la proximité géographique pour que les adhérents puissent échanger facilement services et savoirs.

Et si je veux proposer un service ayant un coût matériel (effectuer une petite réparation par exemple) comment dois-je faire ?
Il est évident que l’offreur pourra alors demander le remboursement en euros (contre facture) du coût du matériel qu’il aura dû acheter (par exemple une serrure ou une vitre). Seul le service rendu devra être évalué en G.S.

Si j’ai des objets dont je veux faire profiter les autres, puis-je les proposer à REUNiSEL ?
Oui, lors des regroupements proposés chaque trimestre dans chaque zone, un troc en SEL est organisé.

Puis-je proposer à la location en G.S. un matériel coûteux (karcher, tronçonneuse, table de massage…) ?
Oui sans problème, c’est le principe du SEL de se rendre service.

Comment trouver plus de SEListes près de chez moi ?
En envoyant l’information sur les SELS à toutes vos connaissances (à vos listes internet par exemple) en leur demandant de faire de même aux leurs selon le principe de la « chaîne » et en en parlant autour de vous à vos voisins et amis.