Ce dimanche 5 juillet, une journée conviviale à Petit Île

Il est 17h30 et nous nous quittons à regret, au terme d’une journée sans pareille, pleine comme un œuf. Nous étions dans le sud, chez Kataline…

Imaginez une case créole « lontan » avec salon ciré-encaustiqué, la cuisine au feu de bois à côté et, par derrière, des chiens qui veillent sur un « park poule » tranquille.

Tout autour, ti pié coco ek palmis y fé l’amour ek pié zinzam. Et puis, en arrière-plan, un bataillon de cannes à sucre en fleur.

Le vent est vif mais ne nous empêche pas d’installer le bandeau Réunisel.

Justin est déjà derrière les fourneaux et fait crépiter son feu de bois. La fumée occupe l’espace, imprègne le temps. Je revois la cuisine des années 60 au milieu des champs de cannes et le far-far noirci où pendillent  boucané,  sosiss, la ké bef salé,  grap lay ek « zoinion », sans oublier l’incontournable zépi maï.

Mais arrêtons là ces divagations de l’esprit…

Marie-Christine a démarré son atelier QI GONG par un échauffement DO IN. Nous sommes alors prêts pour la séance. QI signifiant le souffle vital et GONG le travail, le programme s’annonçait alléchant. Marie-Christine en déployant patience, pédagogie et bienveillance nous a concocté un programme de mise en forme soft mais efficace. Nous avons notamment tâté du pilon, uni le ciel et la terre, emprunté une barque pour cueillir les étoiles, apprivoisé le dragon noir qui tend les pattes, avant de remuer la queue en clôture de séance.

Nous avions tant musclé notre Qi que le vent qui soufflait dru ne nous atteignait plus.

La fumée se mêlait à nos conversations les plus diverses. On a sorti les objets du troc et chauffé nos carnets de richesse puis disposé les petits plats destinés au repas-partage.

Une tour de table classique permit à tout le monde de passer en revue les offres et demandes et à Kataline de mieux connaître les adhérents présents.

Dire que le kary volay la kour de Justin sur un lit de maï dori a fait l’unanimité serait un euphémisme. Le kary té doss. Mersi ankor Justin kordon blé ek Kataline.

L’après-midi était bien avancée quand Kataline nous a présenté la monnaie libre, le june précisément, qui fonctionne déjà à la Réunion.

Vu ses énormes possibilités, en termes d’échanges, de création de liens, c’est une monnaie de proximité bien partie pour apprivoiser le monde d’Après.

Un grand merci pour nos hôtes qui nous ont permis de beaux moments de convivialité et de partage, en toute simplicité.

Jean Michel Rangla